Le parcours résidentiel

Organiser le parcours résidentiel de ses locataires fait partie intégrante de la démarche qualité d’OSICA. C’est pourquoi chacun peut bénéficier d’un accompagnement sur mesure et de solutions adaptées en fonction de l’évolution de ses besoins.

Qu’est-ce que le parcours résidentiel ?

Lorsque l’on devient locataire d’un logement social, celui-ci est adapté à la composition de la famille, à ses revenus, etc. Avec le temps, les besoins évoluent : naissance, séparation, accident de la vie, vieillissement et le logement devient alors inadapté.

Changer de logement en fonction de l’évolution de ses besoins au bon moment, pour le bon endroit est l’objet même du parcours résidentiel. 

Changer de logement avec OSICA

La loi de Mobilisation pour le Logement et contre les Exclusions (Loi MOLLE du 25 mars 2009) crée une obligation légale de mise en œuvre du parcours résidentiel. Son objectif : organiser la libération des logements ne correspondant plus à la situation des clients en leur proposant des logements mieux adaptés à leurs besoins actuels.

Ainsi, dans le cadre de la Loi Molle, les équipes de proximité d’OSICA réalisent  des entretiens de mobilité et proposent régulièrement des relogements adaptés.

L’accession à la propriété, une solution pour encourager la mobilité résidentielle

Pour aller plus loin, OSICA mène une politique d’accession à la propriété volontariste principalement destinée à ses locataires. 

Les conditions très avantageuses - prix de vente préférentiel, garantie de rachat et de relogement en cas d’accidents de la vie – ont porté leurs fruits. En 2017, 72 ventes ont été réalisées malgré un contexte socio-économique difficile, dont 58 aux locataires OSICA. 

Soutenir les personnes en difficulté dans leur parcours résidentiel

OSICA soutient les personnes les plus fragiles et les aide à trouver un logement et à s’y maintenir.

Adhérente à l’AFFIL (l’Association Francilienne pour Favoriser l’Insertion par le Logement), elle contribue à élargir l’offre de logements accessibles et adaptées à la population d’Île-de-France, en  développant des résidences sociales, des résidences services et des structures d’hébergement.

Par ailleurs, la société accompagne ses locataires en difficulté pour leur éviter de perdre leur logement et contribue au dispositif de l’ASQ (Aide sur Quittance), en partenariat avec Droit de Cité Habitat. L’ASQ permet, après étude de la situation financière du locataire, d’adapter temporairement le montant du loyer à ses ressources grâce à une subvention qui s’ajoute à l’Aide Personnalisée au Logement (APL).

Chaque année, plusieurs milliers d’euros sont affectés aux comptes des locataires au titre de l’aide sur quittance.

Des initiatives pour favoriser le parcours résidentiel des jeunes

OSICA a signé un protocole de partenariat avec l’ALJT (Association pour le Logement des Jeunes Travailleurs) et développe des projets innovants avec LADOM (L’Agence De L’Outre-mer pour la Mobilité) pour favoriser notamment la colocation des jeunes. Consciente des difficultés d’accès au logement rencontrées, OSICA s’engage avec ses partenaires à favoriser la sécurisation et la continuité de leurs parcours résidentiels.

La colocation des jeunes, bien plus qu'un toit à partager

Particulièrement demandée par les jeunes pour les bénéfices qu'elle apporte en termes de partage des coûts du loyer, la colocation est une solution qu'OSICA favorise avec ses dix agences territoriales, dès que cela est possible. Afin de faciliter l'installation des jeunes, les logements de trois ou quatre pièces sont entièrement meublés et équipés par OSICA. Un bail unique et innovant est proposé. il n'intègre pas de solidarité de paiement du loyer entre les colocataires, les rendant responsables financièrement sur leur seule quote part du loyer. Début 2016, huit logements représentant 19 places étaient loués. 

En complément de ce dispositif, OSICA a conclu un partenariat avec l'ALJT permettant de louer de grands logements familiaux, en colocation à des jeunes actifs ou étudiants.